Chambre d'agriculture

D'autres questions à se poser

Pour de nouveaux horizons...

Dès vos premiers questionnements sur l'avenir de votre exploitation, se pose la question de la place de votre famille. Vous avez pu la faire vivre grâce à votre activité agricole. En parallèle, c'est votre patrimoine que vous avez fait fructifier.

Transmettre son exploitation agricole implique un choix professionnel. Il est également essentiel d'intégrer ce projet de transmission en tenant compte de votre propre situation familiale.

 

L'exploitation fait partie du patrimoine, ce qui lui confère un statut particulier. La valeur de votre exploitation diffère bien sûr de sa valeur marchande. Les liens affectifs et familiaux donnent une dimension sentimentale à ce projet de transmission, et comme toute affaire qui tient à coeur, l'analyse objective de la situation n'est pas une chose facile !

 

Le meilleur moyen de réussir son projet de transmission est d'en parler très tôt et régulièrement en famille, afin d'entendre et de laisser exprimer les attentes, questionnements ou projets de votre entourage. Prendre du recul et rester réaliste est plus aisé avec l'appui d'un regard extérieur. N'hésitez pas à faire appel à un conseiller du Point Accueil Transmission pour décortiquer posément ces éléments.

Réfléchir à la transmission d'exploitation, c'est aussi envisager votre vie après la cessation d'activité. Pouvoir se projeter dans un nouveau projet familial ou personnel est important pour construire sereinement cette phase de votre vie d'agriculteur.

Si vous vous apprêtez à prendre votre retraite, occuper votre temps autrement qu'en travaux quotidiens rythmés par les besoins de l'exploitation nécessite de vous y préparer. "Lever le pied" n'est pas une fin en soit, mais un temps "suspendu" entre deux projets de vie qui se complètent : un temps d'agriculteur puis un temps d'agriculteur retraité qui peut se définir par toute autre activité possible.

 

Le cumul emploi-retraite reste possible dans certaines conditions pour accompagner ceux qui souhaitent reprendre une activité ou se constituer un complément de retraite. Seule la reprise d'une activité d'agriculteur, liée à des surfaces agricoles, n'est pas cumulable avec la pension de retraite d'agriculteur ("non salarié agricole"). Les conditions précises sont à étudier avec le conseiller de votre MSA.

Préparer votre avenir soulève aussi la question de votre lieu de vie. Parfois imbriquée dans l'exploitation, votre maison est peut-être pour vous fortement liée à votre activité. Voir les nouveaux agriculteurs traverser la cour et faire leur travail autrement que vous, peut être difficile à vivre. Lors des premières réflexions autour de votre projet de transmission ou de cessation d'activité, vous aurez à vous positionner sur votre souhait ou possibilité de déménager. Cette réflexion est à porter en famille, et très en amont de la date potentielle de votre cessation d'activité.

Et votre exploitation...

Chaque nouvel agriculteur ou nouvel associé va mettre sa marque, sa touche personnelle dans sa façon de gérer et de faire vivre une exploitation. Ce nouvel agriculteur, qu'il soit votre fils ou une personne extérieure, s'est projeté sur votre exploitation au regard de ses objectifs propres et de leurs adéquations possibles avec ce que vous avez construit jusqu'à présent.

Comme vous avez adapté au cours du temps votre exploitation aux nouvelles réglementations, contraintes extérieures ou nouveaux choix de vie, votre successeur va progressivement faire évoluer cette exploitation.

La physionomie de cet outil de travail va forcément changer avec votre repreneur : la commercialisation peut être différente, la race ou la production peuvent aussi évoluer ainsi que les méthodes de travail ou les implications locales. Mais l'enjeu essentiel de maintenir de la vie agricole sur un territoire, de transmettre votre exploitation à un nouvel agriculteur sera atteint.

 

Pour anticiper ces changements et les intégrer dans votre projet de transmission, n'hésitez pas à vous faire accompagner pour vous adapter à ces évolutions possibles.

Contact | Mentions légales |  Espace presse   |  RSS