Chambre d'agriculture

Changer d'activité professionnelle


Aujourd'hui, on n'est plus forcément agriculteur pour toute une vie comme cela pouvait être le cas pour nos parents. Les aléas économiques, la santé ou même la motivation peuvent amener les exploitants à changer d'activité professionnelle.

Pour cela, un accompagnement voire des aides sont possibles suivant votre situation.

 

Les exploitants agricoles qui doivent envisager une réinsertion professionnelle pour cause de difficultés graves de l'exploitation : jugée non redressable par la Commission Départementale d'Orientation Agricole (CDOA.), en procédure collective de liquidation judiciaire devant le Tribunal de Grande Instance, peuvent solliciter l'ARP (Aide à la Réinsertion Professionnelle).

Les bénéficiaires peuvent être, outre, le chef d'exploitation, son conjoint, un aide familial mais il ne peut être accordé que 2 aides au plus par exploitation.

Le dispositif comprend une aide au départ de 3 100 € (majorée de 50 % en cas de déménagement), versée en deux fractions, et une aide à la formation. La demande d'A.R.P. doit être déposée avant la cessation d'activité. Elle est soumise à l'avis de la CDOA.

Le bénéficiaire de l'ARP s'engage à renoncer définitivement à travailler dans l'agriculture en qualité de chef d'exploitation et ne peut conserver plus d'un hectare pondéré.

 

Pour faire le point sur sa situation et voir les possibilités de changement professionnel par rapport à ses savoir-faire, il est possible de réaliser un bilan de compétence.

Le chef d'exploitation, le conjoint collaborateur, l'aide familial, le cotisant de solidarité, relevant de la MSA qui souhaite réaliser un bilan de compétence peut s'adresser à la délégation régionale de VIVEA (www.vivea.fr) pour connaître les conditions de prise en charge des frais de réalisation de ce bilan. Après la cessation d'activité agricole : contacter l'agence de Pôle Emploi, les Centres de bilan interprofessionnels des bilans de compétences (lien à intégrer : www.cibc.net).

 

Autres démarches qu'il est possible de réaliser :

  • Pour une recherche directe d'emploi : contacter l'agence Pôle Emploi, les agences d'intérim, la presse spécialisée, l'Apecita...
  • Pour la recherche d'une formation : contacter la Chambre Départementale d'Agriculture pour connaître les formations conventionnées par la Région, les sites de proximité, les missions locales...
Contact | Mentions légales |  Espace presse   |  RSS