Chambre d'agriculture

Vous êtes élu local et souhaitez maintenir et développer l’agriculture sur votre territoire…


Les dernières actualités

L'installation en élevage en Auvergne-Rhône-Alpes

Février 2018

En Auvergne-Rhône-Alpes, de nombreuses exploitations agricoles sont à transmettre et parmi elles des fermes spécialisées en élevage puisqu’elles représentent 56 % des 62 700 exploitations agricoles de la région. Voilà pourquoi les Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes et leurs partenaires, l’Etat et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, se mobilisent pour faire découvrir au grand public les atouts, sans oublier les contraintes, du métier d’éleveur.



« Mon métier, c’est une passion et d’abord celle des animaux et de la nature ! » a expliqué Julien BAPT, éleveur laitier, producteur de Saint Nectaire dans le Puy de Dôme : « Mon associé et moi, nous produisons un fromage exceptionnel, très apprécié par nos clients, qui nous permet de faire vivre notre famille ! C’est une vraie satisfaction. ». Jean-Christophe Farjon, éleveur bovins viande et volailles, dans la Loire : « J’ai toujours su que je deviendrai éleveur, comme mes parents ! »


Un métier où les investissements (cheptel, terrains, bâtiments) sont importants ?
C’est vrai et indispensable. Des bâtiments fonctionnels, adaptés à des climats parfois rudes, permettent aux éleveurs de conduire leur élevage dans de bonnes conditions : rentabilité, qualité du travail, bien-être animal….L’Etat et la Région Auvergne-Rhône-Alpes apportent un soutien via les aides à l’installation et les outils d’aide à la modernisation des bâtiments d’élevage.


Un métier où il est difficile d’avoir du temps pour soi et sa famille ?
Des agriculteurs témoignent des solutions qu’ils ont mises en œuvre. Par exemple, s’installer dans le cadre d’une société : ne pas être seul permet de s’organiser notamment pour le soin aux animaux et la traite qui doivent être assurés tous les jours. Julien BAPT : « J’ai un week-end sur 2 et toutes les vacances dont j’ai besoin ! » Jean-Christophe Farjon, éleveur dans la Loire, a choisi de travailler avec l’appui de la CUMA de son village et du service de remplacement : « Je m’occupe de mes 2enfants, 2 heures le matin avant l’école et le soir après 18h30. Nous pouvons partir pour les vacances et quelques week-ends dans l’année. Et cette organisation est complétement compatible avec mon métier d’éleveur ! »


Impossible de m’installer si je ne suis pas fils d’éleveur ?
Faux, de nombreux dispositifs et soutiens financiers permettent d’accompagner les porteurs de projet hors cadre familial. Points Accueil Installation, formations initiales et continues, Répertoire départ/installation, stages test, et surtout Dotations Jeunes Agriculteurs, permettent d’aider les porteurs de projet à trouver une exploitation, bâtir leur projet et le financer. L’Etat et la Région soutiennent et promeuvent largement ces dispositifs.


A retenir : dans chaque département, les Points Accueil Installation des Chambres d’agriculture sont le point d’entrée pour accéder au métier et aux différents dispositifs d’aide et d’appui. Toutes les coordonnées sur deveniragriculeur.fr
Sources : Agreste

 

Transmettre, un projet qui se prépare et se construit

Novembre 2016

C’est le message essentiel porté particulièrement pendant le mois de la transmission en direction des chefs d’exploitation agricole. Le réseau des Points Accueils Transmission des Chambres d’agriculture d'Auvergne- Rhône-Alpes est à votre écoute pour vous accompagner dans l’ensemble de la démarche de cessation-transmission.

Dans un contexte de difficultés que connaissent  de nombreuses filières,  il est encore plus nécessaire pour les chefs d’entreprise agricole de réfléchir et de préparer à l’avance leur transmission, qu’elle soit en entreprise individuelle ou sociétaire. L’objectif est de prendre le temps pour :
-  réfléchir à son projet  de transmission sous tous ses aspects (économiques, patrimoniaux, personnels…) et envisager comment maintenir le potentiel de production de  son exploitation jusqu’à la cessation-transmission,
- prendre les contacts nécessaires avec les différents organismes et rencontrer de futurs repreneurs.
- préparer et sécuriser le passage entre cédant et repreneur avec le  dispositif « stage reprise d’exploitation agricole » par exemple.

N'hésitez pas à prendre contact avec le Point Accueil Transmission de votre département.


Zoom sur l'installation au féminin


Février 2016

Le mois de l’installation est organisé à l’initiative des Chambres d’agriculture et leurs partenaires, la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Etat. N’hésitez pas à participer aux évènements organisés en ce moment et tout au long de l’année par les Points Accueil Installation des Chambres d’agriculture. Cette année, zoom sur l’installation au féminin.

 

Créer une entreprise agricole n’est  plus  forcément une affaire d’hommes : les chiffres le prouvent aujourd’hui puisque chaque année 40 % des installations sont réalisées par des femmes.

Devenir  agricultrice, c’est possible quelques soient les secteurs de production. Les contraintes liées à la pénibilité physique, les astreintes, le temps de travail  sont réelles mais elles ne sont pas plus insurmontables dans le secteur agricole qu’ailleurs.

A lire, à regarder sur le site deveniragriculteur.fr et sur Facebook, les témoignages de jeunes installées.

Participez à notre Quiz sur Facebook et gagnez de nombreux lots 

Pour en savoir plus et trouver toutes les informations pour préparer votre projet de création-reprise d'une exploitation agricole, n'hésitez pas à contacter le Point Accueil Installation de votre département.

 

 

Charte ardéchoise pour le renouvellement des générations en agriculture


Janvier 2016

 

Charte ardéchoise pour le renouvellement des générations en agriculture  

Le 23 juin 2015 a marqué le lancement officiel et la signature de la Charte ardéchoise pour le renouvellement des générations en agriculture "3ème génération".
Cette charte a pour ambition d'assurer le renouvellement par filière et par territoire avec des installations viables et vivables.

A l'occasion de ses 10 ans, et à la demande des Jeunes Agriculteurs, les organisation professionnelles agricoles, les acteurs de la création-transmission d'entreprise ont décidé de lancer un travail de réflexion sur cette charte départementale.

Suite au lancement officiel des travaux le 28 mai 2014, chaque partenaire a pu s'investir dans l'analyse et la production d'idées pour construire la nouvelle Charte "3ème génération". Il s'agit d'un travail participatif qui a mobilisé de nombreux acteurs, rassemblant les analyses, les idées, contributions et engagements des différents partenaires pour le renouvellement des générations en agriculture sur nos territoires.

La Charte permet d'agir ensemble, dans la même direction, le même objectif de renouvellement des générations en agriculture sur le département en renforçant nos liens, en concentrant nos énérgies et nos idées pour donner envie de devenir agriculteur et avoir un message commun porté par tous, une ambition partagée.

La Charte s'inscrit en complément de la politique d'installation transmission conduite par l'Etat, l'Europe, la Région, le Département.

Renseignements : Chambre d'agriculture de l'Ardèche, 04 75 20 28 00

Les chiffres clés de l’Installation Transmission en Rhône-Alpes

Observatoire régional Installation Transmission

Septembre 2015

 

Le Comité Régional Installation-Transmission  de Rhône-Alpes, réuni le 25 septembre, a examiné les chiffres 2014 de l’installation-transmission en Rhône-Alpes.

2014 se caractérise par des installations aidées en légère hausse par rapport aux années précédentes, mais un niveau global d’installations aidées (au sens de la DJA) et non aidées qui est stable avec environs 1000 créations-reprises au total. 

A noter aussi, plus de 2000 entretiens réalisés avec des porteurs de projet dans les Points Accueil Installation. Et du côté de la transmission, un nombre de plus en plus important de futurs cédants reçus dans les Points Accueils Transmission, soit  625 en 2014.


La situation est plus inquiétante pour l’année en cours, avec des installations qui seront certainement en baisse sensible sur 2015 et ce pour 2 raisons :

- Des difficultés liées aux délais pris par la formalisation du dispositif au niveau national, provoquant une période d’incertitudes sur la fin de l’année 2014 et le 1er trimestre 2015, entraînant des retards dans la préparation, l’instruction et la validation des dossiers
- Un contexte général difficile, peu favorable aux lancements de projets de création-reprise, notamment dans les filières d’élevage…


A lire, à découvrir pour en savoir plus l'Observatoire régional de l'Installation et de la Transmission en agriculture

Créer ou reprendre une exploitation, pourquoi pas en société ?

Février 2015

Le mois de l’installation est organisé en février 2015 à l’initiative de la Chambre d’Agriculture Rhône-Alpes et ses partenaires, la région Rhône-Alpes et l’Etat. Cette année, cette opération de sensibilisation met plus particulièrement l’accent sur les nombreux atouts qu’offre la création-reprise et l’installation à plusieurs, dont l’installation en société.

Les atouts de l’installation en société

Les agriculteurs qui souhaitent s’installer en agriculture plébiscitent de plus en plus l’installation en société. Ces modes de gestion sécurisent et allègent considérablement le statut de l’agriculteur :

  • ­   le patrimoine personnel et professionnel sont dissociés,
  • ­   les moyens matériels, humains et financiers sont regroupés,
  • ­   la transmission de l’exploitation est facilitée,
  • ­   les conditions de travail sont plus souples…


L’installation en société est plus particulièrement recommandée dans certaines filières qui nécessitent une présence permanente des agriculteurs, telle que les exploitations laitières, ou des investissements en matériel particulièrement conséquents peuvent être réalisés plus aisément de façon collective. Plusieurs formules existent, du GAEC au GFA, et permettent à chacun de trouver la solution adaptée à ses besoins.

Différentes formes d’installations sociétaires


Aujourd’hui, la moitié des agriculteurs s’installent en société.

Il peut s’agir d’une société créée au moment de l’installation, par exemple par 2 jeunes qui partagent un projet commun. Mais un porteur de projet peut également rejoindre l’une des nombreuses exploitations sociétaires qui recherchent un associé aujourd’hui en Rhône-Alpes, suite au départ à la retraite d’un de ses membres par exemple.

Dans chacun des cas, les futurs créateurs/repreneurs sont accompagnés tout au long de leur réflexion et dans toutes leurs démarches : économiques, techniques, juridiques.

Différents dispositifs d’accompagnement financiers et techniques sont aujourd’hui mis à la disposition des créateurs/repreneurs : Points Accueil Installation, journées thématiques, coaching personnalisé, formations, aides financières, mise en relation entre l’offre d’exploitations à reprendre et les demandes des porteurs de projet de création-reprise.  …

Retrouvez toutes les informations dans la rubrique agenda.


Un carnet de route au service des porteurs de projet d’installation

Octobre 2014

 

Depuis début septembre 2014, un carnet de route est remis aux porteurs de projet d’installation. Il rassemble toutes les informations dont le(a) (jeune) candidat (e) va avoir besoin pour piloter son projet de création ou de reprise d’une exploitation agricole. Ce nouvel outil permet aussi de stoker les documents officiels que les futurs agriculteurs vont recevoir tout au long de leurs démarches d’installation. Se présentant sous la forme d’un classeur, le carnet de route est avant tout un outil d’information et de suivi organisé autour des 8 étapes clés du parcours de l’installation.

 

Le classeur est remis au cours d’un rendez-vous individuel au Point Accueil Installation lorsque le candidat à l’installation s’engage officiellement dans le parcours.

C’est un outil unifié et mutualisé pour les 8 départements de la région Rhône-Alpes. Ce projet est financé dans le cadre du plan de communication régional Installation-Transmission Etat, Région Rhône-Alpes et Chambres d’agriculture.

 

Raymond Vial , Président de la Chambre d’agriculture de la Loire, Responsable du dossier Installation/ Transmission au niveau régional et national : « Ce carnet de route est vraiment un outil convivial et attractif qui va être utile pour chacun des porteurs de projet qui le recevra. Il reprend toutes les informations indispensables classées étapes par étapes. C’est un plus pour les candidats à l’installation en Rhône-Alpes ! »

 

 

Remise du carnet de route par Marie-Laure BERCHOUX, conseillère PAI dans la Loire, à Mickaël SEIGNOVERT, porteur de projet pour une installation prévue début 2016, en élevage bovin viande et volaille à Epercieux St Paul dans la Loire.

Lancement du CRIT en Rhône-Alpes, le 15 avril 2014

Installation officielle du CRIT en présence de Jean-François CARENCO, Préfet du Rhône et de Rhône-Alpes, et de Michel GREGOIRE, Vice-Président de la Région Rhône-Alpes, délégué à l’agriculture et au développement rural

Avril 2014

Le CRIT (Comité Régional Installation Transmission) assurera désormais la coordination de la politique de l’installation et de la transmission en agriculture à l’échelle régionale.


Jean-François CARENCO, Préfet du Rhône et de Rhône-Alpes, et Michel GREGOIRE, Vice-Président de la Région Rhône-Alpes, délégué à l’agriculture et au développement rural,  ont présidé le 15 avril dernier la réunion de préfiguration du Comité Régional Installation Transmission de Rhône-Alpes. Jean-Luc FLAUGERE, Président de la Chambre Régionale d’Agriculture, et Raymond VIAL, Président de la Chambre d’Agriculture de la Loire et Responsable du dossier Installation Transmission pour les Chambres d’Agriculture au niveau national et régional, étaient également conviés à co-présider cette réunion.
Une centaine de représentants des Organisations Professionnelles Agricoles et des départements de Rhône-Alpes participaient à cette réunion qui, outre le bilan de la politique de l’installation transmission pour notre région en 2013, a permis de :

  • rappeler les principales conclusions des assises régionales de l’installation du printemps 2013 ;
  • présenter les évolutions marquantes apportées par la Loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Agroalimentaire et la Forêt, ainsi que les dispositifs du futur Programme de Développement Rural Rhône-Alpes en matière d’installation et de transmission ;
  • indiquer les missions du futur CRIT, sa composition et sa gouvernance ;
  • fixer le calendrier de travail pour la fin de l’année 2014 afin de disposer, pour 2015, des nouveaux outils de l’installation et de la transmission adaptés à Rhône-Alpes.


 

 

 

A lire, à regarder

Mars 2014. Mise à jour novembre 2018

 

Découvrez 2  témoignages de jeunes agriculteurs de Rhône-Alpes :

 

- Gauthier a créé son exploitation maraîchère dans la Loire. Il commercialise sa production via des paniers auprès d'une clientèle locale. Découvrez Gauthier et le Jardin de Gauth en vidéo

 

- Benjamin, 39 ans, est installé depuis février 2014 dans le Rhône. Il présente son parcours d'installation et son activité d'héliciculteur ici

 

 

 

Contact | Mentions légales |  Espace presse   |  RSS